PRENDS-TOI POUR UN GRAND PHOTOGRAPHE LE TEMPS DU CONFINEMENT

RÉVISIONS PHOTOSHOP EN TROIS ÉTAPES ET TUTOS DE BONNE MEUF

Tu es photographe et la rue ne t’appartient plus. Même avec une autorisation, c’est super risqué et il n’y a presque plus personne. Nous t’avons concocté un petit tuto pour t’aider à donner un aspect dramatique aux quelques photos nases que tu as pu faire juste avant le grand saut dans ton appart avec tes courses sous le bras. Ça se vendra peut-être mieux, va savoir…

C’est l’occasion de faire un petit point genré sur les tutoriels en ligne. Tu remarqueras que comme dans de très nombreux tutoriels de montage ou retouche d’image, le sujet est une femme. Jusque-là tout est normal. 98% des tutos de Photoshop ou Première pro sont faits par des hommes et leur principale source d’inspiration et d’expérimentation est une femme, enfin, une certaine représentation de femme : elle est jeune, mince et on va pouvoir lui faire subir toutes les modifications et tortures digitales possibles sans l’entendre hurler. Cool. J’en ai même vu un faire un tuto Premiere Pro avec une scène de meurtre de film : un gars égorgeait une femme et toute son explication tournait autour de cette scène. Si tu crois que j’exagère, voici les deux premières page de recherche de vidéos de “retouche d’image photoshop” (les deux seuls gars visibles sont les auteurs de leurs vidéos).

FLOU DE BOUGÉ

D’abord, tu choisis la photo de quelqu’un avec un masque de chirurgien et une capuche. C’est plus réaliste. Ensuite, même si tu vis dans une ville du sud où le soleil brille (oui, on va louper l’épanouissement du printemps, mais c’est pas ton sujet), et que tu as pu pointer ton nez dehors, choisis une vitesse lente et bouge un peu, ça te donnera un effet à la D’Agata ou à la Capa. À toi de choisir. Soit tu optes pour faire croire que tu étais dans les bas-fonds de la ville et que tu es copain avec l’humanité souffrante, soit que tu flippes à mort sur le massacre des plages de Normandie. Nous sommes en guerre, le chef l’a dit. Choisis !
Bref, faut que ça bouge dans ton image et quand il n’y a plus de mouvement dans le monde, c’est pas facile, je te le concède. Si ta photo est nette, voici un tuto très bien fait pour créer du mouvement avec photoshop qui te permettra de réviser les objets dynamiques.

NOIR ET BLANC

Ensuite, tu passes en noir et blanc. Ah ben oui ! O-BLI-GA-TOIRE. Ça te relie direct à la grande Histoire indépassée et indépassable des gars qui parcouraient le monde en Leica ou Rolleï. Je t’ai mis un tuto. C’est dingue, hein ? Je prends le premier qui apparaÎt et le modèle est… encore une femme, jeune, mince…
Ici, on révise les mode de fusion et les techniques en mode Lab. Une fois que t’as compris, tu fais comme tu veux mais surtout, surtout, tu contrastes à mort. Underground mon bichon ! On veut des noirs 100%, du drame, hein !

LE GRAIN

Rappelle-toi que tu es en mode sub-culture et qu’il s’agit de faire flipper la bourgeoise qui lit Libé sur sa tablette, donc, du grain, du gros, très gros grain, bien visible ! Dans ta tête, t’as poussé ton film à mort, t’étais limite, va y avoir un travail de fou à faire au labo. T’es bon là ! Je t’ai mis un tuto. Ben oui, j’ai encore pris le premier qui se présentait. 

Voilà, t’es prêt pour ton journal de confinement que tu pourras vendre, peut-être !
Ne me remercie pas, c’est cadeau.

Marie pour LaPartDesFemmes

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *